Amis des orgues de Saint-Flour

17 janvier 2016

Généralités à propos du grand orgue

Le grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour a été construit par John ABBEY en 1843 et comporte 35 jeux.

John Abbey est un facteur d'orgue, né le 22 décembre 1785 à Whilton (comté de Northampton) et mort à Versailles le 19 février 1859. Outre le grand orgue de la cathédrale de Saint-Flour, on doit à ce facteur, qui a surtout exercé en France, un nombre considérable d'orgues : cathédrale d'Amiens, de Bayeux, de Châlons en Champagne, Renne, La Rochelle, Tulle, Viviers, l'église de Saint Eustache à Paris... Mais son principal titre de gloire est d'avoir introduit dans la facture française le mécanisme anglais et la soufflerie de Cummin, horloger anglais du XIXème siècle qui a eu l'idée de remplacer l'ancien réservoir cunéiforme par un réservoir à lanterne, afin d'offrir à l'orgue une pression d'air constante.

 

 Puis se sont succédé des restaurations ou relevages de l'instrument :

 

1851 : Ducroquet

1865 : Merklin

1895 : Merklin

1904 : Commaille

1921 : Firmin

? : Blessig

1971 : Swiderski

1983 : Jean David

2008 : Claude Berger

Posté par Organiste à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Pour aller plus loin sur le grand orgue

LE BUFFET :

 

Réalisé par le menuisier et sculpteur Ventadour dans le style gothique, il occupe toute la largeur de la nef, avec 4 très grands clochetons. Le soubassement et la balustrade sont très travaillés et ajourés. Sous la tribune, on peut voir des armoiries portant les remparts de Saint-Flour. On peut également y apercevoir 3 sculptures : une Sainte Cécile tout en haut du buffet, un Saint Pierre à gauche des claviers et une Vierge à l'enfant à droite.

 

DSC00778

DSC00779

 

 CONSOLE :

 

Elle comporte 3 claviers noirs avec des feintes en bois clair. L'avant des touches est ajouré en forme de trèfle ou de couronne. Les tirants de registres sont à pommeaux cylindriques, disposés verticalement sur 2 rangées en quinconce de chaque côté des claviers. Le Pédalier est à l'allemande.

DSC00775

 

 

 

 

 

 

 

DSC00780

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TRANSMISSION :

 

L'orgue est équipé d'un transmission mécanique en bois à équerres. Les claviers, axés au milieu, poussent des pilotes. Elle comporte des balanciers, des vergettes et un abrégé. La mécanique du Récit croise celle du Grand Orgue. Elle est équipée d'une tirasse du pédalier sur le Grand Orgue, et d'un accouplement du positif sur le Grand Orgue. Enfin, outre les tremblants du Positif et du Récit, on peut aussi utiliser la boîte expressive à 8 lames verticales, dont la commande est en cuillère.

 

 

HISTORIQUE :

 

On pense que l'instrument précédant l'orgue actuel avait été installé deux siècles auparavant par le père Florentin, qui l'avait d'ailleurs peut-être conçu pour une autre église. Il était situé au même emplacement et comportait un clavier sans pédale avec : Bourdon, Prestant, Cornet, Nasaerd, Doublette, Petite flûte, Tierce, Larigot, Fourniture, Trompette, Clairon et Cromorne, le tout faisant 1020 tuyaux.

Posté par Organiste à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

COMPOSITION ACTUELLE DE L'INSTRUMENT

I / POSITIF (54 notes), 10 jeux

 

Bourdon 8'

Flûte à cheminée 4'

Principal 8'

Prestant 4'

Doublette 2'

Nasard 2' 2/3

Tierce 1 3/5

Sifflet 1'

Cymbale III

Cromorne 8'

 

 

II / GRAND ORGUE (54 notes), 12 jeux

 

Bourdon 16'

Montre 8'

Bourdon 8'

Salicional 8'

Prestant 4'

Doublette 2

Quarte 2'

Fourniture V

Cymbale IV

Cornet V

Trompette 8'

Clairon 4'

 

 

III / RECIT (37 notes, démarrant au fa 2), 7 jeux

 

Flûte à cheminée 8'

Flûte 4'

Doublette 2'

Cornet III

Cymbale III

Voix Humaine 16'

Hautbois 8'

 

 

PEDALE (30 notes), 6 jeux

 

Flûte 16'

Flûte 8'

Flûte 4'

Basson 16'

Trompette 8'

Clairon 4'

DSC00783

DSC00781

 

Posté par Organiste à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'organiste responsable actuellement

Nicolas Saunière : médaille d'orgue du conservatoire de Dijon en 2004, médaille d'harmonie et de formation musicale, CFEM de contrepoint et d'analyse musicale, il a eu l'occasion dès le début de sa carrière, d'accompagner la liturgie sur les grandes orgues de l'église Saint-Bernard de Dijon et la maîtrise de la cathédrale Saint Bénigne de Dijon et a fait partie de l'ensemble de musique Scherzo à Longvic en Côte d'Or. Elève de Jean-Pierre Leguay et titulaire du capes de musicologie et professeur d'éducation musicale dans le nord Cantal de 2004 à 2015 puis à Saint-Flour et Murat depuis 2015, il accompagne les chorales du département comme Vallée de Choeur de Massiac, les choeurs de Bort les orgues et Condat occasionnellement et l'ensemble vocal d'Aurillac. Il donne également les cours de piano à l'écol de musique du pays de Murat. Il a aussi plaisir à jouer dans le groupe de musiques actuelles « Le Murmure de la Rhue » depuis quatre ans.

Nico

Posté par Organiste à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le précédent organiste Titulaire

DSC_0004~2

 En 1963 Jean Teixeira, professeur de Musique à La Présentation est nommé par le Chanoine Rolland, organiste à la cathédrale de Saint Flour. Très jeune, il a été initié à l'art du chant et à la pratique instrumentale de l'harmonium d'abord et de l'orgue ensuite sous la direction du Frère Gémel, Frère des écoles chrétiennes.

Rapidement on lui confia l 'animation des cérémonies.

      Il continua sa formation à Lyon.

Enseignant à Murat, il montait régulièrement à la tribune de l'orgue.

     La Présentation de St Flour ayant acheté un petit orgue électronique, lui proposa de venir le tenir et d 'accompagner les chants de la chorale.

En 1972 il prit la direction de cette chorale qui devint Les Choeurs Guillaume Bony. Ce choeur oeuvra durant vingt ans. Il se fit connaître dans de nombreuses villes en France et même à l ' étranger : Séville, Luxembourg, Rome... Au Festival de la Chaise-Dieu, invités pendant 13 ans,ils chantèrent avec Corboz, Malgloire, W.Christie... et ils participèrent à l 'enregistrement du livre d ' orgue de Grigny avec Marie-Claire Alain

      Dans les années 1960 l'orgue de la cathédrale Saint Pierre était en très mauvais état. Aucun entretien régulier. Mais ses jeux prouvaient qu'il était fait pour exécuter des oeuvres françaises classiques et allemandes.

      Le Vicaire général, le Chanoine Rolland créa alors l' association Les Amis de la Cathédrale dont le but principal était la restauration de l'orgue.   Les premiers travaux permirent de découvrir, sur un tuyau de façade le nom du créateur : John Abbey. Un grand nom dans l'histoire de l'orgue.

        En 1971 la restauration fut confiée à Jean-Pierre Swiderski. Il fit un travail remarquable reconnu par les grands noms comme M.Claire Alain et Michel Chapuis.

     Pour faire connaître cet instrument, Jean Texeira au nom de l'association invita durant les mois d'été de grands organistes : J.Jacques Grunenwald, Jean Guillou, Guy Morençon, Jean Costa, Alain Hyrailles, M.A . Morisset, André Pagenel,Olivier Vernet, André Isoir...

Posté par Organiste à 16:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]